L'unipartisme protège Cuba des Etats-Unis, selon Raul Castro

Reuters

— 

Le président Raul Castro a défendu dimanche le principe du parti unique, à l'occasion de la première conférence jamais organisée par le Parti communiste cubain. Ce rassemblement durant le week-end intervenait dans la foulée d'une série de réformes, qui ont notamment permis aux Cubains de créer de petites entreprises ou de vendre et d'acheter des voitures et des appartements. Toutefois, aucun changement politique n'est annoncé. Lors de la conférence, Raul Castro a estimé que l'unipartisme permettait à Cuba de se protéger de l'impérialisme américain, et que ce principe serait maintenu.

Le Parti communiste est le seul parti autorisé dans l'île. La Constitution de 1976 en fait la force directrice suprême de la société cubaine. "A Cuba, en vertu de l'expérience acquise dans la longue histoire de la lutte pour l'indépendance et la souveraineté nationale, nous défendons le système unipartite face à la démagogie et à la commercialisation de la politique", a déclaré Castro. Autoriser de nouveaux partis reviendrait à ouvrir la porte aux ingérences américaines et "équivaudrait à légaliser sur notre territoire un parti impérialiste", a-t-il poursuivi.

En revanche, le dirigeant cubain a une nouvelle fois évoqué la possibilité de limiter le nombre de mandats politiques, avec un maximum de deux mandats de cinq ans pour les dirigeants. Ce principe avait déjà été évoqué lors d'un congrès en avril. Le Parti communiste travaille encore sur les aspects légaux d'une telle mesure, qui demanderait un amendement constitutionnel, a précisé Castro, avant d'ajouter que sa mise en oeuvre pourrait commencer "de façon graduelle, avant même que la Constitution ne soit modifiée".