Plus d'un million d'enfants menacés de famine au Sahel, selon l'Unicef

Reuters

— 

Plus d'un million d'enfants risquent de souffrir de grave malnutrition au Sahel, rapporte vendredi l'Unicef.

"Au Sahel, nous faisons face à une crise alimentaire d'une plus grande importance que d'habitude, avec plus d'un million d'enfants risquant une grave malnutrition", a déclaré Rima Salah, directrice adjointe de l'Unicef.

"Si nous ne répondons pas aux besoins des pays du Sahel, ils risquent de se trouver dans une situation semblable à celle que l'on rencontre en Somalie (...)", a-t-elle ajouté.

Dans les pays de la corne de l'Afrique, les Nations unies estiment que la famine touche 250.000 personnes, en raison notamment de la sécheresse et des conflits armés.

L'agence a lancé un appel au financement à hauteur de 1,28 milliard de dollars pour 98 millions de femmes et d'enfants dans 25 pays.

Les trois pays de la corne de l'Afrique (Djibouti, Somalie, et Ethiopie) représentent environ un tiers de l'appel aux fonds. L'agence demande 67 millions de dollars pour huit pays du sahel, à savoir le Burkina Faso, le Tchad, le Mali, la Mauritanie, le Niger et les régions septentrionales du Cameroun, du Nigeria et du Sénégal.

"Il y a une instabilité grandissante dans la région du Sahel, avivée par le Printemps arabe et les activités grandissantes d'Aqmi et de Boko Haram, aggravant les besoins humanitaires des enfants et des femmes dans la région", peut-on lire dans un rapport de l'Unicef.