Concordia: Première plainte déposée aux Etats-Unis

© 2012 AFP

— 

Vendredi matin, les scaphandriers de la marine de guerre ont percé de nouvelles brèches à l'exposif dans l'épave du Concordia, pour ouvrir de nouveaux couloirs d'accès.
Vendredi matin, les scaphandriers de la marine de guerre ont percé de nouvelles brèches à l'exposif dans l'épave du Concordia, pour ouvrir de nouveaux couloirs d'accès. — Filippo Monteforte afp.com

Une première plainte en nom collectif a été déposée vendredi aux Etats-Unis dans l'affaire du naufrage du Concordia, à peine signé un accord en Italie entre des passagers et la compagnie Costa Crociere qui est loin de faire l'unanimité. La plainte a été déposée devant un tribunal fédéral de Chicago par un ancien membre de l'équipage du Concordia contre le croisiériste américain Carnival et sa filiale italienne Costa Crociere, au nom de toutes les victimes du naufrage.

Gary Lobaton, habitant au Pérou, affirme ne pas avoir été prévenu «à temps» le 13 janvier, jour du naufrage, «des conditions dangereuses et meurtrières du bateau de croisière, afin d'éviter un traumatisme et la mort», selon une copie de sa plainte datée de jeudi. «En dépit des conditions dangereuses à bord du navire de croisière, les plaignants ont été abandonnés par le capitaine du Costa Concordia», peut-on encore lire sur cette plainte qui se veut «en nom collectif».

125.000 euros par passagers demandés

Par ailleurs, à New York, un avocat américain, Mitchell Proner, a annoncé qu'il se préparait à lancer des poursuites en nom collectif pour demander un minimum de 125.000 euros par passager indemne, «plusieurs fois cela» pour les blessés, et «plus d'un million» voire «plusieurs millions d'euros» pour indemniser les proches des victimes décédées.

L'annonce de la plainte américaine intervient alors qu'une association de passagers a signé un accord en Italie avec la compagnie Costa Crociere prévoyant un dédommagement forfaitaire.