Douze morts dans des affrontements dans le Nord-Caucase russe

Avec Reuters

— 

Des affrontements entre les forces de sécurité russes et des séparatistes ont fait vendredi 12 morts, dont le chef d'un groupe d'insurgés dans la région du Nord-Caucase, ont rapporté des agences de presse russes. Plus de dix ans après avoir chassé du pouvoir le gouvernement séparatiste tchétchène, les forces russes s'efforcent toujours d'endiguer l'insurrection islamiste dans le Caucase, région en grande partie musulmane où, en 2014, elle organisera à Sotchi les Jeux olympiques d'hiver.

Une fusillade vendredi en république autonome du Daghestan a fait cinq morts dans les rangs des insurgés et quatre autres dans ceux des forces de sécurité, écrit Itar-Tass. Les forces russes ont tué trois autres séparatistes en Ingouchie, à Ekajevo, village d'où était originaire l'auteur de l'attentat suicide qui a fait 37 morts dans un aéroport moscovite l'année dernière.

Au nombre des activistes tués figure Djamaleil Moutaliev, qui dirigeait l'«Emirat du Caucase en Ingouchie» et fut un proche de Chamil Bassaïev, cerveau de certains des attentats les plus meurtriers commis en Russie.