Chine: Deux Ouïghours expulsés du Cambodge condamnés à la prison à vie

Reuters

— 

Deux Ouïghours expulsés du Cambodge vers la Chine il y a deux ans ont été condamnés à la prison à vie, rapporte ce vendredi la radio à capitaux américains Free Asia.

Les deux hommes faisaient partie d'une vingtaine de membres de la minorité musulmane du Xinjiang, en Chine occidentale, ayant demandé l'asile à la suite des émeutes entre Ouïghours et membres de l'ethnie Han, majoritaire en Chine, à Urumqi en juillet 2009. Leur expulsion par Phnom Penh avait été amplement critiquée par les groupes de défense des droits de l'homme. Deux jours après leur extradition en décembre 2009, le vice-président chinois Xi Jinping s'était rendu à Phnom Penh pour signer 14 accords commerciaux d'un montant total de 850 millions de dollars.

Radio Free Asia a dit tenir ses informations sur leur condamnation de sources familiales et pénitentiaires au Xinjiang. Elle n'a pas précisé la date ni les raisons de leur condamnation. Un porte-parole du gouvernement du Xinjiang a dit ne pas avoir eu connaissance du jugement.