Une attaque armée viseun bastion de la laïcité en Turquie

©2006 20 minutes

— 

Un homme armé a ouvert le feu hier sur des juges au Conseil d'Etat à Ankara, la plus haute juridiction administrative du pays, réputée pour défendre la laïcité. Cinq juges, dont deux femmes, ont été blessés. L'un d'eux a été grièvement touché. L'assaillant, Alpaslan Aslan, un avocat d'Istanbul de 29 ans, a fait irruption dans la salle d'audience et a tiré sur eux en criant « Allah Akbar » (Allah est grand), selon les médias turcs.

Le Conseil d'Etat a notamment signé des décisions confirmant l'interdiction du port du voile islamique dans les établissements de la fonction publique et les universités en Turquie. Pour la vice-présidente du Conseil d'Etat, le lien entre cette attaque et les verdicts prolaïques ne fait aucun doute : « Le motif, c'est la décision au sujet du foulard. » Alpaslan Aslan, maîtrisé sur place, était interrogé hier par la police antiterroriste. La piste islamiste semblait la plus plausible. L'attaque a été condamnée par l'ensemble de la classe politique en Turquie, pays musulman mais laïque qui a entamé en octobre des négociations d'adhésion à l'Union européenne.