Le Soudan accueillera une force de l'ONU

©2006 20 minutes

— 

Après avoir freiné des quatre fers, le Soudan se dit désormais prêt à négocier avec l'ONU pour déployer des casques bleus au Darfour (Ouest), une région déchirée par trois ans de conflit armé et une grave crise humanitaire. Après la signature d'un accord de paix le 5 mai avec les rebelles, Khartoum cède à la pression internationale. Cette semaine, l'ONU et l'Union africaine ont, l'un après l'autre, poussé le Soudan à accepter un tel déploiement pour prendre le relais des quelque 7 000 hommes de la mission africaine présents dans la région depuis 2004. Pour ne pas perdre la face, Khartoum martèle néanmoins qu'une présence de l'ONU dans cette région est inimaginable sans le feu vert des autorités. Selon les experts, la fermeté de son discours vise à rassurer une population hostile à ce qu'elle considère comme une intervention de l'Occident dans son pays. Les violences au Darfour et la famine auraient fait jusqu'à 300 000 morts et provoqué le déplacement de plus de 2,4 millions de personnes.

F. V.