Syrie: Les pays du Golfe retirent leurs observateurs

MONDE Après une décision similaire de l'Arabie saoudite dimanche...

Reuters

— 

Des manifestants dans la ville de Zabadani, en Syrie, le 17 janvier 2012.
Des manifestants dans la ville de Zabadani, en Syrie, le 17 janvier 2012. — STR/AP/SIPA

Les pays membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont annoncé ce mardi le retrait de leurs observateurs en Syrie, dans le sillage d'une décision similaire de l'Arabie saoudite

«Les pays du CCG ont décidé de répondre à la décision du royaume d'Arabie saoudite de retirer ses observateurs de la mission de la Ligue arabe en Syrie», a indiqué l'organisation des pétromonarchies du Golfe dans un communiqué. Le CCG regroupe l'Arabie saoudite, le Qatar, Koweït, les Emirats arabes unis, Bahreïn et Oman.

Echec de la mission de la Ligue arabe

Ryad a annoncé dimanche le retrait de ses observateurs en raison de l'échec de la mission de la Ligue arabe et appelé la communauté internationale à exercer «toute la pression possible» sur Damas.

Le général soudanais Mohammed al Dabi, chef des observateurs, a présenté dimanche aux ministres des Affaires étrangères de la Ligue un rapport sur la situation dans le pays où la répression du soulèvement populaire a fait plus de 5.000 morts depuis mi-mars 2011, selon l'ONU.  

Face à la poursuite du bain de sang, la Ligue peine à parler d'une seule voix et hésite sur la ligne à adopter à l'égard du régime syrien.