Chine: Une manifestation de Tibétains dispersée dans le Sichuan

Reuters

— 

Les forces de sécurité chinoises ont fait usage de gaz lacrymogènes lundi pour disperser une manifestation de Tibétains dans la province du Sichuan, dans le sud-ouest de la Chine, rapporte l'organisation de défense des Tibétains, Free Tibet.

Les manifestants étaient rassemblés à Meruma, dans le comté d'Aba (Ngaba en tibétain) «pour protester contre l'oppression de la Chine à l'occasion du nouvel an chinois», rapporte l'ONG, basée à Londres, dans un communiqué. «Les manifestants avaient décidé de ne pas célébrer le nouvel an lunaire en raison de la répression en cours au Tibet.»

Au moins un mort

«Des renforts de l'armée ont été déployés dans la zone et les routes reliant Ngaba aux comtés voisins ont été bloquées par les autorités», ajoute le groupe qui fait campagne pour l'autodétermination du Tibet.  Toujours selon Free Tibet, au moins un manifestant a été tué et une trentaine d'autres blessés lundi dans la ville de Luhuo, située à 600 km à l'ouest de Chengdu, la capitale de la province du Sichuan, lorsque la police a ouvert le feu sur un rassemblement.

La partie occidentale du Sichuan est dominée par les Tibétains de souche et jouxte la région autonome du Tibet. Les forces de sécurité chinoises sont sur le qui-vive depuis une série d'immolations de Tibétains au cours des derniers mois.