Irak: Un marine impliqué dans un massacre plaide coupable

— 

Le sergent du corps d'élite des "marines" américains accusé d'avoir été à la tête du massacre de 24 civils à Haditha (Irak) en novembre 2005 a plaidé coupable ce lundi du chef d'inculpation de manquement au devoir.

La décision prise par le sergent-chef Frank Wuterich a pour effet d'éteindre l'action engagée contre lui par la cour martiale pour notamment homicide involontaire.

Il risque désormais une peine maximale de trois mois d'arrêts de rigueur, d'une amputation des deux tiers de sa solde et d'une rétrogation lorsque le tribunal annoncera mardi le verdict au camp de "marines" de Pendleton, au nord de San Diego (Californie).

Le sous-officier, qui est âgé de 31 ans, comparaissait devant une cour martiale pour homicide involontaire, coups et blessures aggravés et manquement au devoir.

La justice l'avait poursuivi dans un premier temps pour meurtre.

Les charges retenues contre six des huit "marines" accusés au début de cette affaire ont été abandonnées par les juges militaires.

Un autre "marine", accusé de méfaits criminels, a été acquitté.

Des témoins irakiens avaient évoqué un "massacre" visant des civils non armés -hommes, femmes et enfants- par des "marines" rendus furieux après la mort de l'un de leurs camarades, le caporal Miguel TJ Terrazas, tué dans l'explosion d'une mine artisanale.

Haditha est une ville de la province d'Al Anbar, à 260 km à l'ouest de Bagdad. Selon l'accusation, la tuerie a duré trois heures et parmi les victimes figuraient dix femmes et enfants tués à bout portant.

L'affaire, très médiatisée, avait été révélée par l'hebdomadaire américain "Time",