Un ministre roumain limogé pour ses propos sur les manifestants

Avec Reuters

— 

Le Premier ministre roumain, Emil Boc, a limogé lundi son ministre des Affaires étrangères, sanctionnant ses propos sur le mouvement social parfois violent qui se développe depuis une dizaine de jours contre la politique d'austérité. Teodor Baconschi a qualifié la semaine dernière d'«êtres ineptes et violents venus de taudis» les manifestants qui ont lancé des pierres sur les rangs des forces de l'ordre et les a comparés aux mineurs qui descendaient sur Bucarest dans les années 1990 pour influencer le cours des décisions politiques.

«J'ai pris la décision de convoquer le ministre des Affaires étrangères Teodor Baconschi et transmis au président une proposition visant à le renvoyer de ses fonctions du fait de ses commentaires», a déclaré le Premier ministre au parlement, ajoutant qu'il présentait «des excuses à l'opinion roumaine pour ces errements verbaux».

Lundi, pour la onzième journée d'affilée, un rassemblement s'est tenu dans le centre de Bucarest. La plupart des manifestations se sont jusqu'à présent déroulées dans le calme. Le mouvement dénonce la politique de rigueur menée par le président Traian Basescu et le gouvernement qui mêle baisse des salaires et augmentation des impôts.