L'Iran menace à nouveau de fermer le détroit d'Ormuz en cas d'embargo

Avec Reuters

— 

Un député iranien a dit lundi que la République islamique fermerait le détroit d'Ormuz en cas d'embargo frappant ses exportations de pétrole. «Si les ventes du pétrole iranien sont perturbées, le détroit d'Ormuz sera certainement fermé», a déclaré Mohammad Kossari, vice-président de la commission des affaires étrangères et de la sécurité nationale au Parlement, à l'agence Fars.

Un peu plus tôt, l'Union européenne a décidé d'imposer un embargo sur le pétrole iranien dans l'espoir de contraindre Téhéran à négocier sur son programme nucléaire, tout en se donnant le temps de trouver des sources d'approvisionnement alternatives. Près de 40% des exportations de brut mondial transitent par cette voie d'eau bordée par l'Iran, le sultanat d'Oman et les Emirats arabes unis.