Ethiopie: Un groupe rebelle revendique l'enlèvement de deux Allemands

Avec Reuters

— 

Un groupe rebelle éthiopien a revendiqué l'enlèvement de deux touristes allemands et deux soldats éthiopiens lors d'une embuscade la semaine dernière, ajoutant que ses otages étaient en bonne santé et qu'il était prêt à négocier leur libération.

Les quatre otages faisaient partie d'un groupe de 27 touristes qui a été attaqué mardi dernier dans l'Afar, une région prisée pour la beauté de ses paysages arides dans le nord de l'Ethiopie. Deux Allemands, deux Hongrois et un Autrichien ont péri dans l'embuscade.

Addis-Abeba accuse l'Erythrée

«Nous confirmons que ces ressortissants allemands emmenés avec les soldats éthiopiens sont indemnes et en bonne santé», a déclaré le Front révolutionnaire démocratique uni de l'Afar (ARDUF) dans un communiqué daté du 21 janvier. «Nous pouvons garantir leur libération pacifique via une négociation (...) avec les anciens Afars de la région», a-t-il ajouté.

L'ARDUF dit se battre pour l'unification des régions occupées par le peuple Afar, à cheval entre l'Ethiopie, l'Erythrée et Djibouti. On lui impute l'enlèvement de cinq Occidentaux en 2007. Addis-Abeba a accusé son ennemi juré, l'Erythrée, d'avoir planifié cette attaque. Asmara a démenti toute implication. L'ARDUF, qui nie être soutenu par l'Erythrée, affirme que les touristes ont été tués par l'armée éthiopienne.