Newt Gingrich a gagné la Caroline du Sud

— 

Nette et sans bavure. Avec 40 % des votes contre 28 % pour son rival Mitt Romney, la victoire de Newt Gingrich dans la pieuse Caroline du sud ressemble à un miracle. D'ailleurs, l'impétrant n'a pas hésité à se comparer à Lazare, revenu d'entre les morts.
Il y a seulement une semaine, bien rares étaient ceux qui pariaient sur ses chances face à Mitt Romney et Rick Santorum. Sa campagne ressemblait un peu à une course d'obstacles. Élu en 1995 à la présidence de la Chambre des représentants, il avait démissionné en 1999 après avoir été mis en cause pour manquements déontologiques. Deux divorces et quelques scandales n'arrangeaient pas beaucoup son image. Son retour fulgurant, Newt Gingrich le doit notamment à deux débats télévisés menés tambours battant. Outre son caractère symbolique -depuis 1980 tous les candidats arrivés en tête en Caroline du Sud ont été investis par leur parti-, sa victoire a bouleversé la donne avant la primaire de Floride le 31 janvier.