Les principaux points du discours de Bush sur l'immigration

— 

 Voici les principaux points du discours du président américain George W. Bush consacré le 15 mai à l'immigration.

Envoi de militaires de la garde nationale à la frontière
« Nous n'avons pas encore un contrôle total de la frontière et je suis déterminé à changer cela. »
« D'ici à la fin 2008, nous créerons 6.000 postes supplémentaires de garde-frontières, nous aurons plus que doublé les effectifs des garde-frontières durant ma présidence. »
« En coordination avec les gouverneurs, jusqu'à 6.000 membres de la Garde (nationale) seront déployés sur notre frontière sud (..) La Garde nationale assistera les garde-frontières (....) Cet engagement initial de membres de la Garde nationale durerait un an (...) Les Etats-Unis ne vont pas militariser la frontière sud, le Mexique est notre voisin et notre ami. »

Création d’un programme de travailleurs temporaires « La réalité est qu'il y a beaucoup de gens de l'autre côté de la frontière qui feront tout pour venir en Amérique, pour travailler et construire une vie meilleure (...) Cela crée une énorme pression sur nos frontières que des murs et des patrouilles ne suffiront pas à endiguer. Pour renforcer efficacement la frontière il faut réduire le nombre de gens qui essaient de se glisser subrepticement. »
« Je soutiens donc un programme de travailleurs temporaires créant une voie légale permettant à des travailleurs étrangers d'entrer dans le pays de façon ordonnée, pour une durée limitée (...) Les travailleurs temporaires devront rentrer dans leur pays d'origine à l'issue de leur séjour. »

Création d’une carte de séjour infalsifiable
« Il est illégal d'embaucher quelqu'un qui se trouve dans le pays illégalement. Pourtant, les employeurs ne peuvent souvent pas vérifier le statut légal de leurs employés, en raison de la fraude répandue des documents d'identité. Une réforme de l'immigration doit donc comporter un meilleur système pour vérifier les documents d'identité et le permis de travail (...) Une carte infalsifiable nous aiderait à faire respecter la loi et enlèverait toute excuse aux employeurs qui la violent. Et cela rendrait plus difficile de trouver du travail dans notre pays pour des immigrants clandestins, ce qui découragerait les gens de traverser la frontière illégalement. »

Régularisation des clandestins
« Il n'est ni sage ni réaliste de faire un coup filet pour rassembler des millions de gens, dont beaucoup ont de profondes racines aux Etats-Unis, et de les renvoyer de l'autre côté de la frontière. »
« Je crois que les immigrants illégaux qui ont des racines dans notre pays et veulent rester doivent payer une amende significative pour avoir violé la loi, payer leurs impôts, apprendre l'anglais et travailler dans un emploi pendant un certain nombre d'années. Les gens qui respecteront ces conditions devraient pouvoir demander la nationalité - mais ils ne l'obtiendraient pas automatiquement, et il faudrait qu'ils passent après ceux qui ont respecté les règles et suivi la loi. Ce que je décris n'est pas une amnistie, c'est une façon pour ceux qui ont violé la loi de rembourser leurs dettes envers la société, et de se comporter en bons citoyens. »