Un marin-pêcheur libanais tué par les tirs d'un navire syrien

Avec Reuters

— 

Un patrouilleur de la marine syrienne a ouvert le feu samedi sur un bateau de pêche libanais au large du port d'Aarida, dans le nord du Liban à la frontière syrienne, tuant un jeune marin-pêcheur et en blessant un autre, a déclaré à Reuters le père du marin décédé. Le bateau de pêche a été arraisonné et conduit dans le port syrien de Tartous.

Les forces syriennes de la région, cadre d'intenses activités de contrebande, sont sur le qui-vive depuis le début du soulèvement contre le président Bachar al Assad il y a dix mois. Les habitants d'Aarida ont raconté avoir entendu des tirs et vu le patrouilleur syrien remorquer le bateau de pêche vers Tartous.

De source proche des services de sécurité libanais, on a simplement confirmé l'arraisonnement du bateau de pêche à bord duquel se trouvaient trois hommes. Le marin-pêcheur tué, Maher Hamad, était âgé de 16 ans. Son père, Ahmed Hamad, a dit à Reuters que sa femme avait pu se rendre en Syrie et avait retrouvé le corps de leur fils dans un hôpital. Un autre marin libanais a été blessé et le troisième est interrogé par les forces de sécurité syriennes, a-t-il précisé.

Des dizaines de manifestants libanais ont tenté de bloquer le poste-frontière d'Aarida pour dénoncer cette attaque. Ils ont brisé les vitres d'un camion syrien mais les forces de sécurité syriennes les ont empêchés de franchir la frontière, ont rapporté des témoins.