Génocide arménien: La Turquie demande au sénat français de rejeter le texte

© 2012 AFP

— 

Le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a appelé les sénateurs français à rejeter une proposition de loi pénalisant la négation du génocide arménien, sous l'Empire ottoman, affirmant que "ceux qui exploitent l'Histoire seront les victimes de cette exploitation".
Le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a appelé les sénateurs français à rejeter une proposition de loi pénalisant la négation du génocide arménien, sous l'Empire ottoman, affirmant que "ceux qui exploitent l'Histoire seront les victimes de cette exploitation". — Adem Altan afp.com

Le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a appelé les sénateurs français à rejeter une proposition de loi pénalisant la négation du génocide arménien, sous l'Empire ottoman, affirmant que «ceux qui exploitent l'Histoire seront les victimes de cette exploitation».

>> Comprendre par ici la polémique entre la Turquie et la France

«J'invite les sénateurs français à procéder à une profonde réflexion, s'ils votent (le texte), leur décision n'aura aucune validité», a-t-il dit devant la presse. Les sénateurs français doivent se prononcer lundi sur cette proposition de loi, déjà approuvée par les députés, qui pénalise le génocide arménien de 1915 que la Turquie a toujours farouchement nié.

La commission des lois du sénat a rejeté mercredi ce texte, exprimant les fortes réticences d'une partie de cette chambre. Elle a voté une motion d'irrecevabilité, jugeant le texte «contraire à la Constitution». Mais ce texte devrait toutefois être voté lundi en séance, une majorité semblant se dessiner en sa faveur.