Médecins sans frontières ferme deux grands centres médicaux à Mogadiscio

Avec Reuters

— 

Médecins Sans Frontières (MSF) a fermé deux grands dispensaires de Mogadiscio, après la mort de deux de ses travailleurs de santé le mois dernier dans la capitale somalienne, a annoncé jeudi l'ONG.

Fin décembre, un médecin indonésien et un urgentiste belge ont été tués par balles par un ancien employé local de MSF, qui a été arrêté peu après. «Il est très difficile de mettre fin à des activités médicales à un endroit où tant de vies dépendent de notre présence», déclare Christopher Stokes, directeur général de MSF, dans un communiqué. «Mais suite à l'assassinat brutal de nos collègues à Hodan, il nous est impossible de continuer à travailler dans cet endroit.» Hodan, l'un des quartiers de la capitale somalienne, se trouve sous le contrôle du gouvernement et des troupes de l'Union africaine.

Depuis, MSF avait retiré l'ensemble de son personnel étranger du site en question. Ces deux dispensaires de 120 lits chacun, sont les deux plus grands parmi les 13 sites de MSF en Somalie. Leur fermeture réduit de moitié les capacités de l'ONG à Mogadiscio. Depuis août 2011, près de 12.000 enfants souffrant de malnutrition y avaient été soignés, et 68.000 patients avaient bénéficié d'autre traitements, notamment des vaccins contre la rougeole.