Israël «très loin» de vouloir attaquer l'Iran

Avec Reuters

— 

Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a déclaré ce mercredi que l'Etat hébreu était «très loin» de vouloir attaquer l'Iran.

Interrogé sur les ondes de la radio de l'armée israélienne sur le point de savoir si les Etats-Unis avaient demandé à Israël de les prévenir en cas d'attaque contre la République islamique, Ehud Barak a répondu: «Nous n'avons pris aucune décision là-dessus. On en est très éloigné».

Pression des Etats-Unis sur Israël? 

Ehud Barak s'exprimait à la veille d'une visite du général Martin Dempsey, chef d'état-major de l'armée américaine, un déplacement qui a alimenté les spéculations sur de possibles pressions de Washington sur Israël pour retarder toute action contre le programme nucléaire de Téhéran. Il s'agit de la première visite en Israël du général Dempsey depuis sa prise de fonctions en septembre dernier.

En décembre, Ehud Barak n'avait ni confirmé ni infirmé qu'Israël et les puissances occidentales tentaient de retarder les programmes d'enrichissement d'uranium et de missiles de l'Iran par des actes de sabotage. L'Iran dément mener des recherches clandestines pour fabriquer une arme atomique.