Egypte: Moubarak est «un homme juste, pas un tyran», selon son avocat

Avec Reuters

— 

Hosni Moubarak est «un homme juste, pas un tyran», et l'accusation ne dispose d'aucun élément démontrant qu'il a ordonné de tirer sur les manifestants de l'hiver dernier, a affirmé ce mardi l'avocat de l'ancien président égyptien.

«Il n'y a aucun lien entre cet Hosni Moubarak accusé de meurtre et d'abus de pouvoir, et cet Hosni Moubarak que je vais décrire», a déclaré Farid el Dib devant le tribunal du Caire qui juge l'ex-raïs. «C'est un homme aux mains propres et au coeur pur», a poursuivi l'avocat dans une vibrante plaidoirie de trois heures au cours de laquelle il a affirmé que le parquet avait renoncé aux poursuites faute de preuves avant de changer d'avis sous la pression de l'opinion.

Rumeur d'un acquittement

Comme lors des précédentes audiences, Moubarak, âgé de 83 ans et souffrant, est arrivé au tribunal sur une civière. Il comparaît depuis le mois d'août aux côtés de ses deux fils, Alaa et Gamal, de son ministre de l'Intérieur Habib al Adli et de plusieurs hauts responsables de la police pour son implication présumée dans la mort de 850 manifestants tués lors des journées révolutionnaires qui ont conduit à sa démission, le 11 février dernier.

La rumeur d'un acquittement, qui donnerait probablement lieu à de nouvelles manifestations, a couru dans la salle d'audience pendant la plaidoirie de son avocat, qui ne concernait que l'accusation d'homicides. Farid el Dib abordera les autres chefs d'inculpation, notamment celui de corruption, dans les jours qui viennent, a-t-il annoncé. Le juge a fixé la fin des audiences au 16 février. L'accusation a requis la peine de mort le 5 janvier.