Pétrole iranien: Vers un embargo dès le 1er juillet?

Avec Reuters

— 

La présidence danoise de l'UE a proposé que l'embargo sur le pétrole iranien soit pleinement mis en oeuvre la 1er juillet 2012, après un délai de carence d'un peu plus de cinq mois permettant d'honorer les contrats existants et de trouver des sources d'approvisionnement alternatives, ont indiqué mardi plusieurs diplomates européens.

Cette proposition de compromis est activement discutée par les Vingt-Sept, qui devraient prendre une décision sur l'embargo d'ici la fin de la semaine, à temps pour que les ministres européens des Affaires étrangères endossent politiquement l'embargo lors d'une réunion à Bruxelles lundi prochain.

«Mais il n'y a pas encore d'accord sur ce point»

Alors qu'un consensus est en train de se dégager sur cette proposition, la Grèce, qui dépend largement du pétrole iranien pour ses approvisionnements, rechigne à s'engager tant qu'elle n'aura pas obtenu des garanties sur des sources alternatives, ont expliqué ces diplomates.

«La présidence danoise a proposé un texte qui porte sur cinq mois. L'embargo plein et entier débuterait le 1er juillet», a déclaré l'un d'entre eux. «Mais il n'y a pas encore d'accord sur ce point. Les Grecs traînent les pieds, pas tant sur le délai en lui-même mais plutôt sur le fait qu'ils veulent avoir une solution à leurs problèmes», a-t-il ajouté. Deux autres diplomates au fait des discussions entre pays de l'UE ont confirmé ces informations.