Un préfet algérien enlevé et emmené vers la Libye

Avec Reuters

— 

Des hommes armés ont enlevé lundi le préfet de la wilaya d'Illizi, dans le sud-est de l'Algérie, avant de prendre la direction de la frontière avec la Libye, rapporte mardi l'agence de presse officielle APS, qui cite un communiqué du ministère de l'Intérieur.

Mohamed Laid Khelfi, qui a été enlevé lundi après-midi dans la région de Timeroualine, est détenu par Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), ont indiqué à Reuters des sources proches de services de sécurité. «Au retour d'un déplacement dans la commune de Debded effectué dans le cadre des missions régulières d'inspection et de travail (...), le véhicule du wali d'Illizi a été intercepté dans la région de Timeroualine par trois jeunes Algériens armés et identifiés», indique le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

«Le président de l'Assemblée populaire de Wilaya ainsi que le chargé de protocole et le chauffeur du wali d'Illizi ont été relâchés, tandis que le wali a été gardé par ses ravisseurs et conduit vers la frontière algéro-libyenne». Le préfet, dont le véhicule a été retrouvé non loin du lieu de l'enlèvement, a pu prendre contact par téléphone avec sa famille lundi soir sans toutefois préciser le lieu où il se trouvait, indique APS citant toujours le communiqué.