Primaires républicaines: Romney reste la cible des autres candidats avant le débat en Caroline du Sud

Reuters

— 

Désormais réduits à cinq après le retrait de Jon Huntsman, les candidats à l'investiture républicaine se retrouvent à nouveau lundi soir pour un nouveau débat, lors duquel les rivaux de Mitt Romney, qui fait la course en tête, tenteront de le désarçonner.

Ce débat, à Myrtle Beach en Caroline du Sud, intervient à cinq jours de la primaire dans cet Etat conservateur du sud des Etats-Unis.

Romney, qui a remporté de justesse le caucus de l'Iowa, puis avec une forte avance la primaire du New Hampshire, semblerait pratiquement inarrêtable s'il l'emportait aussi en Caroline du Sud samedi.

En annonçant lundi qu'il renonçait à ses ambitions présidentielles, l'ancien gouverneur de l'Utah, Jon Huntsman, a apporté son soutien à Romney, ex-gouverneur du Massachusetts et comme lui de confession mormone.

Santorum et Gingrich se voient dans la peau de l'outsider

L'ultra-conservateur Rick Santorum, ancien sénateur de Pennsylvanie, et Newt Gingrich, ex-président de la Chambre des représentants, arriveront tous deux à Myrtle Beach avec la volonté d'y apparaître comme le principal candidat conservateur face à Romney, au profil plus centriste.

Les sondages créditent ce dernier d'une avance confortable en Caroline du Sud, devant Gingrich.

"A ce stade, Romney n'a plus qu'à rappeler au public qu'il est celui qui peut battre Barack Obama en novembre. Il ne peut pas se laisser déstabiliser par les autres candidats", a estimé Rich Galen, consultant du Parti républicain.

Perry à la relance, Ron Paul en confiance

Le gouverneur du Texas Rick Perry, qui n'a enregistré que de faibles scores lors des deux premières consultations, espère se relancer samedi, tandis que le parlementaire Ron Paul, également du Texas, aborde le vote plus en confiance, fort de sa deuxième place dans le New Hampshire.

Le débat de deux heures commencera à 21h locales (3h heure française dans la nuit de lundi à mardi). Un deuxième débat aura lieu jeudi, à moins de 48 heures de l'ouverture des bureaux de vote.

Les deux derniers débats, juste avant la primaire du New Hampshire, avaient été remportés par Romney, dont la stratégie consiste désormais à réserver ses flèches à Barack Obama en ignorant le plus possible celles que lui réservent ses adversaires.