Nigeria: Cinq morts dans une fusillade imputée à Boko Haram

Reuters

— 

Des membres présumés de la secte radicale islamiste Boko Haram ont tué par balles cinq personnes à leur domicile dans deux villes du nord du Nigeria, rapportent ce lundi les forces de sécurité. "Deux personnes ont été tuées aujourd'hui par Boko Haram à Maiduguri", a indiqué Victor Ebheleme, responsable des opérations de police de cette ville qui est le fief de la secte islamiste. Les suspects n'ont pas pu être arrêtés, a-t-il précisé.

Trois Tchadiens ont péri à Damaturu, dans l'Etat de Yobe, a annoncé le commissaire de la ville, Lawal Tanko.

Une campagne de violences lancée par Boko Haram contre les chrétiens depuis Noâl a fortement ravivé les tensions religieuses au Nigeria, un pays partagé entre le Nord à majorité musulmane et le Sud à dominance chrétienne.