Pétrole: Ryad ne croit pas à un blocage durable d'Ormuz

Reuters

— 

Le ministre saoudien du Pétrole a exclu ce lundi sur CNN un blocage durable du détroit d'Ormuz par l'Iran tout en reconnaissant les effets négatifs de cette menace sur les cours mondiaux du pétrole. L'Iran a menacé de fermer cette voie stratégique pour l'approvisionnement en pétrole des économies occidentales et asiatiques en cas d'embargo sur ses exportations de pétrole.

"Je ne crois pas personnellement que le détroit (d'Ormuz), s'il est un jour fermé, le soit très longtemps", a déclaré Ali al Naimi, selon des extraits de son interview qui doit être diffusée à 16h00 GMT. "Le monde ne pourrait pas le supporter." Prié de dire s'il était inquiet de la rhétorique opposant Téhéran et Washington, le ministre saoudien a répondu: "Je ne crois pas que ces déclarations soient très utiles pour les marchés pétroliers internationaux ou pour les cours du pétrole. C'est vraiment inquiétant."

Quelque 17 millions de barils transitent chaque jour par le détroit d'Ormuz, soit près de 20% du commerce mondial de pétrole.