Les deux pandas chinois accueillis comme des chefs d'Etat à Paris

ANIMAUX Les deux bêtes ont atterri à Roissy avant d'être transférés au zoo de Beauval où un traitement de roi les attend...

Julien Ménielle avec Reuters

— 

Les pandas Yuanzi et Huanhuan arrivent le 15 janvier 2012 au zoo de Beauval, dans le Loir-et-Cher.
Les pandas Yuanzi et Huanhuan arrivent le 15 janvier 2012 au zoo de Beauval, dans le Loir-et-Cher. — AFP PHOTO / ZooParc de Beauval

Joyeuse et Rondouillard sont en France. Les deux pandas géants (Huan Huan et Yuan Zi de leurs prénoms originaux), prêtés pour dix ans par la Chine, sont arrivés ce dimanche en France où ils ont été accueillis comme des chefs d'Etat. Le «FedEx Panda Express» spécialement affrêté s'est posé peu après midi à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. 

«Fréquence Panda»

Les deux pandas ont été accueillis sur le tarmac par des officiels français, dont le ministre de la Ville Maurice Leroy, et l'ambassadeur chinois en France. Le couple a pris ensuite la direction du ZooParc de Beauval dans le Loir-et-Cher dans des camions à leur effigie et sous escorte de motards de la Garde républicaine. 

A leur arrivée dans la commune de Saint-Aignan, non loin du zoo, les pandas devaient être accueillis en fanfare par les habitants, mobilisés depuis le début de l'après-midi. Le couple sera ensuite transféré au zoo, où une radio «Fréquence Panda» a été mise en place au zoo pour couvrir chaque étape de l'événement. 

Bambous à volonté

Les animaux pourront y intégrer les enclos intérieurs climatisés et leurs enclos extérieurs aménagés avec des plantes venues de Chine, vidéosurveillance et bambous à volonté, le tout sous l’œil d’une soigneuse chinoise qui restera quelques semaines sur place pour assurer l’adaptation des hôtes à poils.

«On leur réserve un tel accueil parce que c'est le trésor national chinois. Quand la Chine accepte de prêter des pandas à un pays, c'est une immense preuve de confiance et d'amitié», a expliqué aux journalistes Rodolphe Delord, le directeur du ZooParc de Beauval. Les deux pandas sont les premiers accueillis en France depuis la mort de Yen Yen en 2000 au zoo de Vincennes. Le public devra de son côté attendre le 11 février pour admirer Joyeuse et Rondouillard.

Symbole

Le traitement spécial se veut à la mesure du geste diplomatique fort que représente pour la Chine le prêt de pandas à un pays étranger après les remous diplomatiques qui avaient divisé Paris et Pékin au moment des Jeux olympiques de 2008, notamment sur la question du Tibet. L'arrivée des deux animaux a été précédée de six années de tractations dans lesquelles Nicolas Sarkozy et le président chinois Hu Jintao se sont personnellement impliqués.

Mots-clés :