Vers une taxe carbone en Chine?

© 2011 AFP

— 

La Chine étudie la possibilité de mettre en place une taxe carbone pour réduire l'utilisation d'énergies polluantes, a déclaré mercredi à Washington l'un des principaux négociateurs chinois dans ces questions, Su Wei.

Su a précisé devant un centre de réflexion que la Chine, principal émetteur mondial de gaz à effet de serre, étudiait actuellement l'impact que pourrait avoir une telle taxe, entre autres par rapport au projet chinois de mise en place d'un système d'échanges de quotas d'émission de carbone. «Je pense qu'une taxe carbone est l'un des instruments qui pourrait être utilisé pour se diriger vers un modèle de développement avec peu d'émission de carbone», a-t-il déclaré.

Directeur du département du changement climatique au sein du puissant Comité chinois du développement national et de la réforme, Su a ajouté que les responsables chinois n'avaient encore pris aucune décision et qu'ils débattaient également de l'opportunité d'utiliser le terme «taxe carbone». «Qu'on l'appelle “taxe carbone”, “taxe pour l'environnement”, “taxe pour les ressources” ou même “taxe sur l'énergie”, nous avons déjà beaucoup de taxes. Il faut donc étudier attentivement son assiette et ses caractéristiques», a-t-il poursuivi.

Un organe de presse officiel chinois a affirmé la semaine passée qu'un projet prévoyant une taxe de 10 yuans (environ 1,60 dollar) sur la tonne de carbone d'ici trois ans, et visant les utilisateurs locaux de pétrole, de charbon et de gaz naturel, avait été soumis au ministre de Finances. Au cours de son discours, Su a également déclaré que la Chine étudiait la possibilité d'apposer, sur un mode volontaire, des labels sur les produits fabriqués avec peu d'émission de carbone, «pour envoyer un signal clair aux milieux économiques et industriels».