Egypte: Un haut diplomate américain va rencontrer les Frères musulmans

© 2012 AFP

— 

Le numéro deux de la diplomatie américaine Williams Burns, en visite au Caire, va rencontrer mercredi des dirigeants du parti issu du mouvement des Frères musulmans, a déclaré à l'AFP un porte-parole de cette formation.
Le numéro deux de la diplomatie américaine Williams Burns, en visite au Caire, va rencontrer mercredi des dirigeants du parti issu du mouvement des Frères musulmans, a déclaré à l'AFP un porte-parole de cette formation. — Prakash Singh afp.com

Le numéro deux de la diplomatie américaine Williams Burns, en visite au Caire, va rencontrer ce mercredi des dirigeants du parti issu du mouvement des Frères musulmans, a déclaré un porte-parole de cette formation.

Il s'agira de la première rencontre à un niveau aussi élevé entre l'administration américaine et la formation islamiste, qui arrive en tête dans les élections législatives égyptiennes, a-t-il confirmé. «Ce sera la rencontre de plus haut niveau avec quelque responsable américain que ce soit», a déclaré Ahmed Sobea, porte-parole du Parti de la liberté et de la justice (PLJ), issu de la formation islamiste. La rencontre est prévue dans la journée au siège du parti au Caire, mais elle ne sera pas ouverte à la presse, a-t-il ajouté.

Un début de dialogue

La porte-parole du département d'Etat, Victoria Nuland, a indiqué mardi que Williams Burns était en Egypte pour une série d'entretiens avec des responsables du gouvernement, de partis politiques et de la société civile consacrés à la situation politique dans le pays.

Le secrétaire d'Etat-adjoint doit évoquer «les défis économiques auxquels l'Egypte fait face» et le «soutien» des Etats-Unis à une transition démocratique incluant les acteurs de la société civile, a-t-elle expliqué. Williams Burns doit rencontrer «des dirigeants de partis politiques» égyptiens, avait ajouté la porte-parole, sans préciser s'il s'entretiendrait avec des responsables des puissants Frères musulmans.

Les Etats-Unis ont amorcé un dialogue avec les Frères musulmans malgré leurs inquiétudes sur l'attitude du mouvement islamiste envers les femmes, les minorités ou Israël. Le PLJ a largement remporté les deux premières phases des législatives entamées fin novembre et est encore en tête pour la troisième phase du scrutin, qui s'achève mercredi.