Syrie: Plus de manifestants tués depuis l'arrivée des observateurs, selon l'ONU

Avec Reuters

— 

Un haut dirigeant de l'ONU a indiqué mardi au Conseil de sécurité que le nombre de manifestants tués en Syrie s'était accru depuis l'arrivée des observateurs de la Ligue arabe, a rapporté Susan Rice, ambassadrice des Etats-Unis aux Nations unies.

«Le sous-secrétaire général (pour les Affaires politiques Lynn Pasco) a observé que depuis l'arrivée sur le terrain de la mission de la Ligue arabe, 400 personnes en plus sont mortes selon les estimations, soit une moyenne de quarante par jour, un chiffre en nette haute par rapport à la moyenne d'avant l'arrivée des observateurs», a-t-elle déclaré.

Al-Assad promet de frapper «les terroristes d'une main de fer»

La diplomate s'exprimait après que le sous-secrétaire général pour les Affaires politiques de l'ONU se soit adressé à huis clos aux quinze membres du Conseil de sécurité. Elle a précisé que ces chiffres ne prenaient pas en compte les 26 personnes tuées lors d'un attentat à Damas la semaine dernière. «Il s'agit d'une claire indication que le gouvernement syrien, plutôt que de profiter de cette occasion pour mettre un terme aux exactions, (...) redouble de violence», a-t-elle dit, avant d'appeler à la démission du président syrien.

Un peu plus tôt mardi, Bachar al-Assad a promis de frapper «les terroristes d'une main de fer» et raillé les tentatives de la Ligue arabe de mettre un terme aux violences qui ont accompagné les dix mois de manifestations antigouvernementales en Syrie. L'ambassadeur syrien à l'ONU a rejeté les accusations de Rice, estimant que la violence était le fruit des agissements des «terroristes» et des «groupes armés», soutenus par des puissances étrangères.