Chypre intercepte un cargo de munitions à destination de Syrie

Avec Reuters

— 

Les autorités de Chypre ont intercepté un cargo transportant des munitions vers la Syrie afin de procéder à des vérifications, rapporte mercredi la presse de cet Etat insulaire de Méditerranée.

Le navire avait fait escale au port de Limassol, sur la côte Sud chypriote, pour y faire le plein de carburant. C'est là qu'il a été intercepté, rapporte le journal Politis. Venu de Saint-Pétersbourg en Russie, il faisait route vers Latakia en Syrie avec à son bord 60 tonnes de munitions, précise le journal. Une autre publication, Simerini, évoquait pour sa part des rapports préliminaires faisant état de 35 tonnes d'explosifs, d'armes et de munitions.

Précédente interception en 2009

Les autorités chypriotes n'étaient pas joignables dans l'immédiat pour réagir à ces informations. Selon la radio, le cargo devait être autorisé à repartir et les pouvoirs publics s'apprêtaient à publier un communiqué.

En 2009, Chypre avait confisqué des munitions à bord d'un navire venu d'Iran à destination de Syrie, cette cargaison violant le régime de sanctions imposé par l'ONU. Le chargement, entreposé près de la principale centrale électrique du pays, a explosé en juillet 2011, faisant treize morts et détruisant le bâtiment.