Egypte: Le procès Moubarak s'achèverait à la mi-février

Reuters

— 

Le juge égyptien Ahmed Refat a fixé ce mardi au 16 février la fin des audiences du procès d'Hosni Moubarak, qui a débuté en août dernier. Le juge Refat a précisé que les avocats de Moubarak et de ses coaccusés, dont ses fils Gamal et Alaa, disposeraient d'un mois pour leurs plaidoiries, à compter du 17 janvier. Farid el Dib, le défenseur de l'ancien raïs évincé du pouvoir il y a presque un an, le 11 février dernier, aura la parole en premier. L'avocat, qui représente également les deux fils Moubarak, devrait plaider pendant cinq jours.

Il sera suivi par l'avocat de l'ex-ministre de l'Intérieur, Habib al Adli, qui devrait plaider durant six jours. Le tribunal pourrait livrer son verdict dès le 16 février, ou s'attribuer un délai supplémentaire avant de rendre sa décision. Jeudi dernier, le ministère public a requis la peine de mort contre Hosni Moubarak et une partie de ses coaccusés, jugés notamment pour leur implication dans la répression des journées révolutionnaires de l'hiver dernier. La répression de la contestation a fait au moins 850 morts chez les manifestants.

L'ancien président, qui, à 83 ans, apparaît en très mauvaise santé, nie toute responsabilité dans la mort de manifestants, tout comme ses coaccusés.