Déchets à Naples: L'Italie condamnée par la Cour européenne des droits de l'homme

Avec Reuters

— 

L'incapacité de l'Etat italien à régler la crise des ordures qui sévit depuis 18 ans dans la région de Naples constitue une violation du droit au respect de la vie privée et familiale, a estimé ce mardi la Cour européenne des droits de l'homme.

La juridiction du Conseil de l'Europe avait été saisie par 18 personnes résidant ou travaillant à la commune de Somma Vesuviana, qui estimaient que ce problème endémique mettait leur vie en danger et nuisait à leur qualité de vie. Si la Cour ne les suit pas sur le premier point, faute de preuves scientifiques et de pathologies alléguées par les requérants, elle leur donne raison sur le second en condamnant l'Italie pour atteintes à l'environnement et au cadre de vie.

«L'incapacité prolongée des autorités italiennes à assurer le fonctionnement régulier du service de collecte, de traitement et d'élimination des déchets a porté atteinte au droit des requérants au respect de leur vie privée et de leur domicile», indique-t-elle. Les juges de Strasbourg condamnent également Rome pour n'avoir pas offert de recours juridique aux requérants, face à cette situation.