Venezuela: Chavez ne reconnaîtra pas l'arbitrage de la Banque mondiale sur Exxon

Reuters

— 

Hugo Chavez a annoncé ce dimanche que le Venezuela ne reconnaîtrait pas l'arbitrage que doit rendre un panel de la Banque mondiale dans un litige l'opposant à la compagnie pétrolière américaine Exxon Mobil Corp.

"Je vous le dis: nous ne reconnaîtrons aucune décision", a déclaré à la télévision le président vénézuélien, qui a accusé à plusieurs reprises Exxon de se servir d'accords inéquitables conclus dans le passé pour piller, selon lui, les ressources naturelles de son pays. Le contentieux remonte à la nationalisation ordonnée en 2007 par Chavez du projet d'extraction pétrolière de Cerro Negro.

Caracas doit verser 908 millions de dollars à Exxon

S'estimant lésée, la compagnie pétrolière américaine avait alors saisi le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI) de la Banque mondiale et réclamait jusqu'à 12 milliards de dollars de dédommagement. La semaine dernière, un autre tribunal d'arbitrage dépendant lui de la Chambre internationale de commerce a estimé que Caracas devrait verser 908 millions de dollars à Exxon au titre de compensation.

Cette décision est venue rappeler qu'une procédure parallèle était en cours auprès de la CIRDI. Samedi, le ministre vénézuélien du Pétrole, Rafael Ramirez, a déclaré à Reuters qu'il n'attendait pas de décision de la Banque mondiale avant la fin de l'année.