Proche-Orient: Ismaïl Haniyeh appelle les peuples du Printemps arabe à lutter contre Israël

© 2012 AFP

— 

Le chef du gouvernement palestinien du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a promis dimanche des "jours difficiles" à Israël et appelé les peuples du printemps arabe à lutter pour la Palestine, lors d'un meeting à Tunis qui a réuni quelque 5.000 personnes.
Le chef du gouvernement palestinien du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a promis dimanche des "jours difficiles" à Israël et appelé les peuples du printemps arabe à lutter pour la Palestine, lors d'un meeting à Tunis qui a réuni quelque 5.000 personnes. — Fethi Belaid afp.com

Le chef du gouvernement palestinien du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a promis ce dimanche des "jours difficiles" à Israël et appelé les peuples du printemps arabe à lutter pour la Palestine, lors d'un meeting à Tunis qui a réuni quelque 5.000 personnes, a constaté une journaliste de l'AFP.

Ovationné par un public mêlant hommes, femmes, enfants et personnes âgées qui agitaient des drapeaux palestinien, tunisien, du Hamas, M. Haniyeh a tenu pendant une heure un discours de combat et promis "des jours difficiles" à l'Etat hébreu.

«Les temps ont changé»

"Israël n'a plus d'alliés en Egypte et en Tunisie, nous disons aux ennemis sionistes que les temps ont changé et que le temps du printemps arabe, le temps de la révolution, de la dignité et de la fierté sont arrivés", a déclaré Ismaïl Haniyeh sous les vivats de la foule.

"On vous promet que nous n'allons pas céder un seul bout de la Palestine, nous n'allons pas céder Al Qods (Jérusalem), nous allons continuer le combat et nous n'allons pas lâcher nos armes", a-t-il poursuivi, en appelant "les peuples de la Révolution à bâtir l'armée d'Al Qods". "Depuis la Tunisie nous disons: c'est nous aujourd'hui qui allons construire le nouveau Moyen-Orient", a-t-il ajouté.

"Nous n'allons pas reconnaître Israël", a-t-il scandé, repris en choeur par la foule, qui scandait "Mort à Israël", "la révolution tunisienne soutient la Palestine", ou encore "l'armée de Mahomet est de retour". Ismaïl Haniyeh, qui dirige le gouvernement du mouvement islamiste palestinien Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, est arrivé jeudi à Tunis à l'invitation des nouvelles autorités islamistes tunisiennes.