Terroriste: Ouverture à Ryad du procès de seize membres présumés d'Al Qaïda

Reuters

— 

Le procès de seize membres présumés d'Al Qaïda accusés du meurtre d'un policier et d'avoir participé à un complot visant à commettre des attentats contre des responsables du gouvernement et des sites militaires du royaume, s'est ouvert samedi dans un tribunal spécial à Ryad, selon la presse saoudienne.

Les seize prévenus, 14 Saoudiens, un Pakistanais et un Afghan, sont également accusés de «financement du terrorisme» à l'étranger, de trafic d'armes et d'avoir envoyé des activistes combattre en Irak et en Afghanistan, rapporte le quotidien Ashark al Awsat.

Les seize hommes sont accusés d'avoir empoisonné un policier et d'avoir participé à la préparation de l'assassinat d'un haut responsable saoudien.

L'Arabie saoudite a été confrontée à une insurrection armée entre 2003 et 2006 marquée par une série d'attaques menée par des membres d'Al Qaïda contre des complexes résidentiels d'expatriés et contre des bâtiments du gouvernement saoudien, tuant plusieurs dizaines de personnes.

Pour mettre un terme à cette vague de violence, l'Arabie saoudite avait lancé une vaste campagne médiatique visant à discréditer leur idéologie.

Près de 5.700 personnes ont été arrêtées, dont 5.000 ont été jugées selon les chiffres du ministère de l'Intérieur publiés l'an dernier.