Egypte: Les islamistes obtiendraient deux tiers des sièges

Reuters

— 

La confrérie des Frères musulmans a déclaré samedi que son parti politique avait remporté au moins 41% des sièges de l'Assemblée du peuple, la chambre basse du Parlement égyptien. En y ajoutant les sièges des autres formations islamistes, les deux tiers de l'Assemblée seraient contrôlés par des représentants de l'islam politique.

Les résultats officiels des élections législatives, organisées en trois phases, pourraient être connus vendredi 13 janvier, même si les seconds tours devant avoir lieu dans différentes circonscriptions pourraient encore modifier à la marge la répartition des députés.

Les libéraux et Wafd à 9%

Le poids politique des Frères musulmans et des salafistes plus radicaux du parti Al Nour (autour de 20% des sièges) se retrouvera dans l'assemblée constituante dont les 100 membres, désignés par les parlementaires, seront chargés de rédiger la future constitution du pays.

Selon les résultats diffusés par les Frères musulmans, les libéraux du Bloc égyptien disposeraient de 9% des sièges, de même que le parti Wafd. Les ex-alliés d'Hosni Moubarak remporteraient eux 4% des sièges tandis que les jeunes activistes de la coalition La Révolution continue n'auraient que 2% des élus, de même que les islamistes modérés d'Al Wasat.

La confrérie islamiste a promis que les Egyptiens de toute obédience auraient leur mot à dire dans la rédaction de la constitution. D'après la commission électorale, la participation lors de la troisième phase des législatives, mardi et mercredi derniers, a atteint 62% des inscrits.