«J'ai vu des militaires français tuer eux-mêmes des Tutsis»

©2006 20 minutes

— 

Les accusations des six Rwandais contre l'armée française sont graves. Cinq hommes et une femme affirment que des militaires français ont prêté main forte aux génocidaires lors de l'opération Turquoise. « Des miliciens hutus rentraient dans le camp et désignaient des Tutsis que les militaires français obligeaient à sortir », a raconté Auréa Mukakalisa. Plus grave : « Je dis, et c'est la vérité, avoir vu des militaires français tuer eux-mêmes des Tutsis », affirme la jeune femme dans son récit, recueilli en novembre à Kigali par la juge d'instruction Brigitte Raynaud.

Le parquet du tribunal aux armées de Paris (TAP) a ouvert une information contre X le mois suivant pour complicité de génocide. Mais il n'a retenu la recevabilité que pour deux des six plaignants. Il considère que les quatre autres n'ont pas subi de « dommages directs et personnels résultant des infractions dénoncées ». Avant son départ du TAP, Brigitte Raynaud a cependant signé une ordonnance de recevabilité pour les quatre plaintes rejetées. La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris doit trancher le 29 mai.

F. V.