Monde

Irak: Le ministre des Finances échappe à un attentat

Le ministre irakien des Finances, Rafie al Essaoui, membre de la minorité sunnite, a échappé dimanche à un attentat qui a fait deux blessés parmi ses gardes du corps, a-t-on appris auprès de ses services.

Rafie al Essaoui appartient à la direction du mouvement Iraqiya, formation multiconfessionnelle qui est en conflit avec le Premier ministre chiite, Nouri al Maliki, depuis que ce dernier a demandé l'arrestation du vice-président Tarek al Achemi, de confession sunnite.  La crise menace le gouvernement mis sur pied il y a un an, où cohabitent des formations chiites, sunnites et kurdes, et risque de replonger l'Irak dans la guerre civile.

Le ministre, qui venait d'assister à des obsèques dans la province de Salahouddine, regagnait Bagdad en convoi quand une bombe déposée au bord de la route a explosé au passage de son véhicule, à Ichaki, 100 km au nord de la capitale, a expliqué lundi Zaïd Mohammed, chargé des relations avec la presse au ministère des Finances. 

Deux policiers ont assuré qu'aucun attentat n'avait été commis, mais des membres du personnel médical ont confirmé que deux gardes du corps de Rafie al Essaoui avaient été blessés.