Yémen: Le mystérieux mort étranglé est-il vraiment un journaliste français?

MÉDIAS a victime ne travaillait pas pour France 24 comme annoncé initialement, et le quai d'Orsay peine à confirmer qu'il s'agit d'un journaliste français...

Julien Ménielle

— 

Le corps d'un journaliste franco-algérien, porté disparu depuis quatre jours, a été découvert ce lundi par la police dans sa chambre d'hôtel à Sanaa, la capitale du Yémen, a annoncé la police. Le journaliste travaillait pour la chaîne de télévision française France 24, selon une accréditation du ministère yéménite de l'Information retrouvé sur place. Une information démentie par la chaîne, contactée par 20 Minutes, et par le quai d'Orsay, qui ne parvient à se faire confirmer ni la nationalité ni la profession de la victime.

«Ce n'est pas un de nos journalistes, nous n'avons pas de journaliste en mission officielle au Yémen», a indiqué à 20 Minutes une porte-parole de France 24, qui précise «mener une enquête» pour comprendre. «On se renseigne», indique de son côté le quai d'Orsay, contacté par 20 Minutes. Mais pour l'heure, le ministère des Affaires étrangères n'a même pas «la confirmation qu'il s'agit d'un Français». Joint à nouveau en fin de journée, un porte-parole a confirmé que la nationalité de la victime n'était toujours pas établie, pas plus que sa réelle profession: «Nous ne savons pas s'il est réellement journaliste».

La victime a été étranglée avec un câble électrique, a indiqué à Reuters un responsable de la police. Les raisons pour lesquelles le journaliste a été tué n'étaient pas connues dans l'immédiat, a-t-il ajouté. L'homme aurait été retrouvé attaché à son lit, dans un hôtel modeste de la capitale yéménite, dans lequel il séjournait depuis 5 jours, selon un employé. La police yéménite estime que le décès remonte à «trois ou quatre jours» et a ouvert une enquête.