Egypte: Perquisitions dans les locaux de plusieurs ONG étrangères

Avec Reuters

— 

Des policiers et magistrats égyptiens ont perquisitionné ce jeudi les locaux de quatre ONG dans le cadre d'une enquête sur leur financement par des fonds étrangers, indique une source au sein des services de sécurité.

Parmi les organisations visées figurent l'Institut international républicain et l'Institut démocrate national (NDI) installés aux Etats-Unis, ont précisé cette source et des employés. «Des membres des forces de sécurité qui disent appartenir au ministère public sont en train de perquisitionner. Ils saisissent tous les documents ainsi que des ordinateurs portables», a raconté un employé de NDI.

L'armée qui assure la transition en Egypte a promis d'enquêter sur le financement des organisations de défense des droits de l'homme, répétant qu'elle n'admettrait pas d'intervention étrangère dans les affaires internes. Plusieurs associations égyptiennes de défense des droits de l'homme ont mené la récente contestation contre les militaires exigeant un transfert du pouvoir à des autorités civiles élues. Selon des experts, les organisations visées par les perquisitions de jeudi respectent une position de neutralité politique, se contentant de former les membres nouveaux partis égyptiens.