Clinton s'inquiète pour la démocratie en Hongrie

Avec Reuters

— 

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a adressé un courrier au Premier ministre Viktor Orban pour lui faire part de ses inquiétudes concernant le respect des libertés en Hongrie. Après la large victoire de son parti de centre-droit lors des élections de 2010, Orban a fait adopter plusieurs mesures visant à réduire les pouvoirs de la Cour constitutionnelle et la liberté de la presse.

Orban a également fait adopter deux textes législatifs sur la Banque centrale de Hongrie et la stabilité financière dont le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a demandé en vain le retrait. Au mois de juin lors d'une visite à Budapest, Hillary Clinton avait rencontré le chef du gouvernement et lui avait fait part de ses inquiétudes, qu'elle avait exprimées lors d'une conférence de presse.

La lettre «met par écrit des choses qu'elle (Clinton) avait déjà formulées verbalement», a déclaré un porte-parole du gouvernement, sans préciser le contenu de la missive. «Le Premier ministre répondra, naturellement, à la lettre comme il se doit», a-t-il ajouté, cité par l'agence de presse MTI.