Irak: L'état de santé de l'ex-Premier ministre Tarek Aziz se détériore

© 2011 AFP

— 

L'état de santé de l'ancien-Premier ministre irakien Tarek Aziz emprisonné à Bagdad se détériore, a annoncé dimanche son fils à l'AFP, affirmant que son père est incapable de bouger.
L'état de santé de l'ancien-Premier ministre irakien Tarek Aziz emprisonné à Bagdad se détériore, a annoncé dimanche son fils à l'AFP, affirmant que son père est incapable de bouger. — Marco Di Lauro afp.com

L'état de santé de l'ancien-Premier ministre irakien Tarek Aziz emprisonné à Bagdad se détériore, a annoncé dimanche son fils à l'AFP, affirmant que son père est incapable de bouger.

"Mon père ne peut plus bouger et ce sont ses co-détenus qui l'aident à préparer sa nourriture, à nettoyer ses vêtements et à faire la vaisselle", a dit Ziyad.

"L'état de santé de mon père se dégrade", a encore affirmé le fils qui vit avec sa famille en Jordanie depuis l'invasion américaine de l'Irak en 2003.

L'ancien responsable, âgé de 75 ans, est détenu à la prison de Kazimiya, dans le nord de Bagdad.

Unique chrétien parmi les proches de Saddam Hussein, Tarek Aziz a été condamné à la peine de mort en octobre 2010, après avoir été déclaré coupable de "meurtre délibéré et de crimes contre l'humanité".

De nombreuses capitales étrangères et le Vatican ont appelé Bagdad à la clémence concernant M. Aziz. Opposé à la peine capitale, le président irakien Jalal Talabani a déjà annoncé qu'il ne signerait jamais son ordre d'exécution.

Son avovat Badie Aref avait indiqué il y a quelques mois que Tarek Aziz était bien traité en prison, mais qu'il souffrait de diabète, d'une forte hypertension, d'ulcères à l'estomac, de problèmes de coeur et de la prostate.