RDC: La Cour suprême déclare Kabila vainqueur de la présidentielle

Reuters

— 

La Cour suprême de la République démocratique du Congo (RDC) a déclaré vendredi Joseph Kabila vainqueur de l'élection présidentielle du 28 novembre, rejetant la demande de l'opposition qui réclamait l'annulation des résultats.

Joseph Kabila, le chef de l'Etat sortant, a recueilli 48,95% des voix, a dit le président de la Cour, Jérôme Kitoko. «En conséquence, Joseph Kabila est proclamé président-élu à la majorité simple», a-t-il ajouté.

Une «véritable provocation», pour le candidat perdant

Le grand rival de Kabila, Etienne Tshisekedi, a obtenu environ 32% des suffrages, selon les chiffres de la Commission électorale indépendante (Ceni). En début de semaine, Joseph Kabila avait jugé que la crédibilité du scrutin ne pouvait être mise en doute tout en reconnaissant «des erreurs» dans le processus électoral.

La mission d'observation du Centre Carter, chargée de surveiller le processus électoral, a estimé que les résultats donnant la victoire à Kabila n'offraient pas la crédibilité requise. Etienne Tshisekedi a qualifié pour sa part les résultats de «véritable provocation».