Mario Monti se dit certain que l'Italie sortira de la crise

— 

Le président du Conseil italien Mario Monti a déclaré vendredi qu'il n'était «absolument pas désespéré» par la situation économique de son pays et qu'il n'avait aucun doute sur le fait que l'Italie sortira de la crise de la dette.

Dans un discours prononcé devant le Parlement peu après avoir obtenu la confiance des députés sur son plan d'économies de 33 milliards d'euros, il a dit espérer que cette cure d'austérité serait «le dernier sacrifice» demandé aux Italiens. L'ensemble des mesures contenues dans le plan sont sructurelles et doivent permettre d'apporter au pays une stabilité financière, a ajouté l'ancien commissaire européen.

Une réforme du marché du travail et des mesures pour libérer l'économie seront toutefois nécessaires, a-t-il souligné. Le gouvernement italien a largement obtenu vendredi, par 495 voix contre 88, la confiance des députés sur le plan d'austérité qui va être à présent soumis au Sénat.

Approuvé le 4 décembre en conseil des ministres, le plan préparé par Mario Monti vise à assainir les comptes publics et à enrayer la crise de la dette dans la troisième économie de la zone euro. Il mêle hausses d'impôts, réforme des retraites et mesures de relance de l'activité économique.