Tuerie d'Oslo: La police norvégienne assure avoir réagi à temps

Reuters

— 

Les policiers norvégiens ont réagi aussi vite que possible après avoir appris qu'un extrémiste avait commis un attentat à Oslo et se livrait à un massacre sur une île, en juillet dernier, conclut une enquête interne à la police publiée vendredi.

Les familles des victimes ont vivement reproché à la police de n'avoir pas réagi plus rapidement lorsqu'elle a appris que le massacre était en cours dans un camp d'été du Parti travailliste. Le tireur, Anders Behring Breivik, a tué des dizaines d'adolescents sur l'île d'Utoeya, 69 personnes au total, après avoir commis l'attentat qui a fait huit morts dans le centre d'Oslo. Il a fallu une heure aux policiers pour se rendre d'Oslo à l'île d'Utoeya, distante de 40 km.

«Lors d'une phase d'action très intense, le temps d'organisation et de réflexion est très limité», a fait remarquer Olav Soenderland, président de la comission d'enquête de la police, au cours d'une conférence de presse.

Pour autant, aucun policier n'a eu d'hésitation dans l'accomplissement de son devoir et les critiques qui ont visé la police sont «excessives», a-t-il ajouté.