RDC: Les observateurs européens remettent en cause la victoire de Kabila

Reuters

— 

La mission d'observateurs de l'Union européenne a estimé mardi que le manque de transparence lors du décompte des voix de l'élection présidentielle du 28 novembre en RDC a sapé la crédibilité du scrutin accordant la victoire au président sortant Joseph Kabila.

Ce dernier, proclamé vainqueur avec 49% des suffrages exprimés, a rejeté les critiques faisant état d'irrégularités et de corruption qui ont conduit son adversaire malheureux, l'opposant historique Etienne Tshisekedi, à contester les résultats et à se proclamer chef de l'Etat à sa place.

Encore plus de fraudes à l'inscription qu'en 2006

Pour les observateurs des Vingt-Sept, le processus chaotique de compilation des voix, ajouté au fait que les observateurs n'ont pas été autorisés à assister aux étapes cruciales du processus, a entamé «la confiance et la crédibilité des résultats annoncés». «La publication des résultats provisoires reste marquée par un manque de transparence», ajoute la mission européenne dans un communiqué.

«Les problèmes rencontrés avec les inscriptions sur les listes électorales signifient que 17% des électeurs ont pu voter sans figurer sur les listes, soit plus du double du chiffre enregistré en 2006», relève la mission des Vingt-Sept.