Japon: Peine de mort confirmée pour l'attentat au gaz sarin à Tokyo

Reuters

— 

La Cour suprême du Japon a annoncé ce mardi qu'elle avait confirmé en appel la peine de mort prononcée contre un adepte de la secte Aum, responsable de l'attentat au gaz sarin dans le métro de Tokyo en 1995.

Ce recours, le dernier pour les condamnés, clôt le processus judiciaire engagé contre la secte.

Trois adeptes toujours en fuite

Seiichi Endo, 51 ans, est le 13e adepte de la secte Aum Shinri Kyo à voir confirmée sa condamnation à la peine capitale. Endo, qui avait rejoint la secte en 1997 alors qu'il faisait des études de virologie à Kyoto, avait été condamné en première instance en 2002.

A ce jour, aucun des condamnés n'a été exécuté. Le fondateur de la secte, Shoko Asahara, de son vrai nom Chizuo Matsumoto, a vu sa condamnation à la peine capitale confirmée en 2006. Trois adeptes de la secte sont toujours en fuite.

Les attaques simultanées au gaz sarin à bord de cinq rames du métro de Tokyo, le 20 mars 1995 à une heure de pointe, ont fait 12 morts. Des milliers d'autres personnes furent intoxiquées.