Le Japon durcit ses sanctions contre l'Iran

Reuters

— 

Le Japon, imitant ses alliés américains et européens, a renforcé ce vendredi ses sanctions contre l'Iran, soupçonné de mener un programme nucléaire militaire.

Tokyo a gelé les avoirs de 100 organisations iraniennes et un individu supplémentaires. Sa liste noire compte désormais 300 entités. Le nombre de banques iraniennes avec lesquelles les échanges sont interrompus est passé de 17 à 20.

Le Japon, qui a déjà interdit en 2010 les investissements dans le secteur énergétique iranien, n'est pas allé plus loin dans ce domaine. Tokyo est le troisième importateur de pétrole brut iranien après la Chine et l'Inde.

Les dirigeants de l'Union européenne demanderont ce vendredi des sanctions supplémentaires contre l'Iran, dont certaines devraient concerner le secteur énergétique, mais ils n'iront probablement pas jusqu'à imposer un embargo sur le brut iranien.