Printemps arabe: Nicolas Sarkozy veut donner du temps aux nouveaux régimes

Avec Reuters

— 

Nicolas Sarkozy a estimé ce mardi qu'il fallait donner du temps aux régimes nés des printemps arabes et ne pas les juger sur les percées islamistes observées dans les pays concernés.

Le président français, qui inaugurait le QG parisien de Google pour la France, l'Europe du Sud et de l'Est, le Moyen-Orient et l'Afrique, a ajouté qu'il n'y aurait pas eu de révolutions arabes sans internet mais que le web permettrait également de surveiller l'évolution démocratique de ces pays.

Il s'est étonné des analyses critiques émises dans les pays occidentaux après les élections en Tunisie et au Maroc ou face à la montée des frères musulmans en Egypte après la chute de Hosni Moubarak et du courant islamiste dans la Libye post-Kadhafi.