Afghanistan: Le bilan des attentats anti-chiites s'alourdit, au moins 48 morts

Avec Reuters

— 

Au moins 48 personnes ont été tuées mardi dans un attentat suicide perpétré dans un sanctuaire chiite du centre de Kaboul où plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées pour célébrer l'Achoura, l'une des fêtes les plus importantes du chiisme.

Plus d'une heure après l'attentat, médecins et forces de l'ordre peinaient à établir un bilan des victimes de l'attaque, l'un des plus meurtrières pour les civils afghans depuis la chute du régime des taliban en 2001. «Quarante-huit civils ont été tués et plus de 100 ont été blessés, y compris des femmes et des enfants. On ignore pour le moment qui est derrière cette attaque. L'attentat n'a pas été revendiqué», a indiqué Mohammad Zahir, chef du département de l'enquête criminelle de Kaboul.

«Si l'attaque a été commise par les taliban, la situation est grave»

En visite en Allemagne, où se tenait lundi une conférence internationale des donateurs internationaux pour l'Afghanistan, le président afghan Hamid Karzaï a dénoncé un attentat «terroriste». «C'est la première fois en Afghanistan qu'un terrorisme de cette nature se produit en ce jour important pour les fidèles», a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Berlin aux côtés de la chancelière Angela Merkel.

L'attentat, qui s'est produit à midi au coeur du quartier historique de Kaboul, semble être une première, estime Kate Clark, d'Analysts Network. «L'Afghanistan est en guerre depuis 30 ans et des choses terribles se sont produites mais jusqu'à présent les Afghans semblaient être épargnés par les attaques confessionnelles», souligne-t-elle. «Nous ne savons pas encore qui a placé la bombe et il est dangereux de tirer des conclusions hâtives mais s'il s'avérait que l'attaque a été commise par les taliban, la situation serait grave, dangereuse et troublante.»

Deux autres explosions

Quatre personnes, dont un soldat afghan, ont également été tuées mardi dans l'explosion d'une bombe dans la ville de Mazar-i-Sharif, dans le nord du pays, rapporte la police. La bombe, placée sur une bicylette, a explosé près d'une mosquée, faisant 17 blessés. Les rues de la ville étaient noires de fidèles au moment de l'explosion mais on ignore si l'attaque visait les pélerins.

Dans le sud du pays, trois civils ont été blessés par l'explosion d'une bombe placée sur une motocyclette dans la ville de Kandahar, rapporte un porte-parole du gouverneur de la province.

L'Achoura commémore le massacre de l'imam Hussein, petit-fils du prophète Mahomet, et de 72 membres de sa famille en l'an 680 lors de la bataille de Kerbala, en Irak.